Bienvenue sur le blog de
Jean-Claude Harry
http://jeanclaudeharry.elunet.fr/public/jeanclaudeharry.elunet.fr/bandeau_titre__840x140_.jpg

Des affiches pour Gaza

Depuis le 25 juillet, l’Humanité publie chaque jour des affiches pour Gaza réalisées par des graphistes du monde entier.

gaza-567b9.png
« Sur chaque pan 
de notre terre qui a vu tomber un martyr, nous reviendrons. Malgré votre brutalité, malgré votre tuerie, nous reviendrons sur notre terre, sur la terre 
de nos ancêtres. »
Imad Abu Shtayyah,

Retrouvez les toutes

Hommage à Jean Jaurès

Jaures.jpg

Il y a 100 ans, le 31 juillet 1914, Jean Jaurès était assassiné. Patrick Le Hyaric, directeur de l'Humanité, a rendu hommage à celui qui fonda le journal en 1904.

Lire le discours

Jaurès, réveille-toi, ils sont devenus fous !


Jaurès, réveille-toi, ils sont devenus fous par CN-PCF

Une lettre de Michel Le Scouarnec au premier ministre

MLS.jpegLa défaite de la Gauche aux Municipales a été sévère et même injuste souvent à l’égard d’élus locaux qui avaient bien géré leur collectivité, qui s’étaient beaucoup investis pour leur population. Mais la politique du Gouvernement, hier dirigée par Jean-Marc Ayrault est si impopulaire qu’elle ne pouvait pas ne pas être sanctionnée par les citoyens.

En Septembre 2011, le Sénat passait à gauche, c’était un premier signe d’espoir, l’enthousiasme était réel, le peuple de gauche sentait venir la fin du règne de Nicolas Sarkozy. Avec la victoire de François Hollande une majorité confortable du peuple a cru au vrai changement, à l’amélioration de ses conditions de vie, au progrès social, à plus de justice et d’équité. Le candidat François Hollande avait affirmé que « l’âme de la France, c’est l’égalité »… Il avait aussi clamé haut et fort que l’ennemi de la France était invisible, c’était la Finance.

Le lourd bilan de Nicolas Sarkozy aurait dû conduire le Gouvernement à changer vraiment de cap, à s’en prendre aux racines du Mal, à mettre en œuvre une politique qui s’en prenne à la fracture sociale et aux injustices qui n’ont cessé de s’aggraver depuis plus de vingt ans.

L’abstention massive aux élections européennes du 25 Mai dernier et le score très élevé du FN conjugué à la chute du Parti Socialiste sont un deuxième avertissement exceptionnellement fort dont il est urgent de tenir compte.

De mon point de vue, vous faites fausse route en ne desserrant pas l’étau des contraintes du Pacte de stabilité. Pourquoi vouloir réduire à marche forcée les déficits publics en période de croissance nulle alors que seuls les investissements publics soutiennent l’activité ainsi que la consommation des ménages.

L’austérité que vous imposez, sans d’ailleurs l’admettre, ne peut pas ouvrir la voie au redressement de notre pays. Le chômage de masse n’a pas commencé la moindre décrue, les familles populaires et la Jeunesse sont dans une souffrance encore plus grande aujourd’hui. Le malaise est profond, notre modèle social vole en éclat, et la Gauche au pouvoir donne un triste spectacle.

La réforme territoriale envisagée par Nicolas Sarkozy avait été rejetée par les grands électeurs. Celle que vous préparez va dans le même sens, mais beaucoup plus loin. Les Maires et les Conseillers municipaux, les Conseillers généraux et régionaux ont peur et la population se demande si elle va être consultée sur un sujet aussi important, qui la concerne au premier chef.

Ne laissez pas le Grand Capital et les Multinationales prendre le pouvoir et imposer le diktat des Milliardaires de tous les pays ! La démocratie est malade, la population très déçue quand elle n’est pas désespérée.

Après les élections Municipales et le vote aux Européennes, montrez-nous d’urgence que vous avez écouté, entendu et compris le message. Après ce sera trop tard.

Avec l’espoir d’un changement de cap de votre Gouvernement, je vous prie de croire Monsieur le Premier Ministre, à l’expression de mes meilleurs sentiments.

Une dette en grande partie illégitime

En 2011, un collectif pour un « audit citoyen de la dette publique » réunissant des économistes d’une cinquantaine d’organisations du monde associatif, syndical et politique s’est constitué pour réaliser une analyse de l’évolution de cette dette sur les trente dernières années.
Ce rapport, dévoilé mardi dernier, déconstruit la doxa néolibérale selon laquelle la croissance soit-disant excessive des dépenses publiques nécessiterait la mise en œuvre de politiques d’austérité budgétaire. En trente ans, ces dépenses publiques ont diminué de 2%. La dette atteint aujourd'hui 1950 milliards d’euros. Son augmentation est, en réalité, due à deux autres facteurs. D’une part, pour 488 milliards, aux cadeaux fiscaux accordés aux plus aisés et aux multinationale. D’autre part, pour 589 milliards, aux taux d’intérêt excessifs auxquels l’Etat a emprunté. Au total, selon ces économistes 1077 milliards soit 59% de la dette publique est illégitime.

FRANCE-LEFTIST-PARTIES-EU-TREATY-DEBT-UNIONS-DEMO

Pour mettre fin à cette situation, le collectif avance 12 propositions parmi lesquelles figurent l’annulation totale ou partielle des 1077 milliards de dette illégitime, des mesures pour combattre l’évasion fiscale, l’extension du secteur publique bancaire. Des solutions dont le gouvernement de François Hollande ferait mieux de s’inspirer plutôt que d’amplifier les politiques d’austérité imposées aux populations au nom du remboursement de la dette alors qu’elles sont économiquement inefficaces et socialement injustes.

- page 1 de 13