Bienvenue sur le blog de
Jean-Claude Harry
http://jeanclaudeharry.elunet.fr/public/jeanclaudeharry.elunet.fr/bandeau_titre__840x140_.jpg

Participez au développement du Pays d’Auray

Le Syndicat Mixte du Pays d’Auray regroupe 28 communes et compte 87 014 habitants. Il fédère deux communautés de communes : Auray Quiberon Terre Atlantique (24 communes) et Belle-Île-en-Mer (4 communes). Il a pour mission d’élaborer et de mettre en œuvre une politique d’aménagement et de développement sur son territoire en favorisant l’émergence de projets économiques, sociaux, environnementaux, culturels et touristiques. Des fonds à mobiliser pour le développement du territoire sont à solliciter auprès de la Région Bretagne pour la période 2014/2020.
Le Syndicat Mixte du Pays d’Auray se doit pour cela de répondre à des appels à projets régionaux (266 M€) et européens (75 M€), à répartir entre les 21 Pays bretons, afin que les collectivités, les entreprises et les associations disposent de moyens financiers supplémentaires pour répondre aux enjeux identifiés sur le territoire.
A ce titre, les élus du Pays d’Auray souhaitent donner la parole à l’ensemble des acteurs locaux: habitants, résidents secondaires, représentants sociaux-économiques, en mettant un questionnaire en ligne jusqu’au 30 septembre. Les réponses apportées seront analysées et permettront d’identifier de manière partagée les enjeux perçus comme prioritaires sur le territoire. Cela permettra d’élaborer une stratégie commune qui répond aux appels à projets régionaux. Il est donc essentiel que chacun puisse donner son avis.

Le questionnaire traite un ensemble de thématiques et enjeux pour le développement du Pays d’Auray :

  • - le développement économique, agricole, touristique
  • - la vocation maritime du Pays d’Auray
  • - l’accessibilité et les mobilités sur le territoire
  • - la préservation des ressources naturelles et patrimoniales
  • - les conditions de vie des habitants

Répondre au questionnaire

Vers une grande communauté du Pays d'Auray

La réforme des collectivités territoriales votée par le Parlement en 2010 impose la réduction du nombre d’EPCI ( Etablissement Public de Coopération Intercommunale) et leur restructuration autour de périmètres plus rationnels. Le Pays d’Auray est particulièrement concerné puisque, sur son territoire, coexistent 5 communautés de communes*, 4 communes isolées**, un syndicat mixte et une structure de Pays. Le préfet du Morbihan a donc proposé la création d’une grande intercommunalité regroupant l’ensemble des 28 communes du Pays d’Auray.
Pays_d__Auray.jpg Cette proposition a été soumise aux délibérations des conseils municipaux et communautaires. L’unanimité n’ayant pas été acquise (6 communes et une communauté de communes ont voté contre), un bureau d’étude a été désigné pour mener un travail de concertation et de prospective dans le but de proposer des projets d’organisation et d’évaluer leurs impacts budgétaires et fiscaux.
Les conseillers municipaux ont pris connaissance des premières conclusions de cette étude (voir le document). Ce rapport valide la création d’une grande communauté de communes à 24 ( Belle-île étant exclue dans un premier temps). Les compétences proposées reprennent pour l’essentiel celles exercées par les communautés de communes actuelles. Un mécanisme très complexe d’harmonisation fiscale est proposé. Il se traduirait, pour Carnac par une baisse de la taxe d’habitation de 2,6% et par diminution de la taxe foncière comprise entre 5,5% et 6,8%. La gouvernance de cette grande communauté de communes serait assurée par un conseil de 45 ou 49 membres dont 3 Carnacoises ou Carnacois .
Le préfet est appelé à prendre d’ici fin décembre 2012 un arrêté de projet de périmètre qui sera soumis au vote des communes entre janvier et mars 2013 pour une mise en place effective au plus tard le 1er juin 2013 sachant qu’une date d’entrée en vigueur différée est possible.

Pôle d'Echange Multimodal d'Auray : les propositions de la CGT

L'arrivée du Bretagne Grande Vitesse (BGV) en 2017 va mettre Auray à 2 heures 30 de Paris, et le nombre de voyageurs transitant par Auray va doubler dans les 10 ans.
Au delà des problèmes d'accessibilité et de stationnement à la gare d'Auray, ce projet ferré oblige à s'interroger sur le devenir de notre territoire au regard des impacts économiques urbains et fonciers qu'il induit.
Les syndiqués CGT du Pays d'Auray souhaitent mettre en débat leurs réflexions et propositions de développement des transports collectifs dans le Pays d'Auray et d'aménagement de la gare d'Auray.
 Cette contribution, qui sera enrichie de vos remarques, a pour objet de prendre part au débat mené actuellement par les différents décideurs en charge de ce dossier.